Tous en selle pour Compostelle !

Oct 10, 2021

Le plaisir de découvrir le chemin de Saint-Jacques à bicyclette

Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins… à bicyclette“, chantait Yves Montand il y a plus de 50 ans, tant il est vrai que découvrir un pays ou une région à la force de la pédale est une expérience complètement différente. Et les chemins de Compostelle ne font pas exception à cette règle. Aller à Compostelle à vélo est une option choisie par des pèlerins de plus en plus nombreux. Matériel, saison, itinéraires, forme physique, voici tout ce qu’il faut savoir avant de monter en selle. 

Juché sur un vélo, on voit mieux les paysages, les gens, leurs coutumes et leurs spécialités. Pédaler à son rythme au fil des chemins qui mènent à Saint-Jacques-de-Compostelle, en Galice, permet de goûter à toutes les richesses des régions espagnoles traversées. Des sommets des Pyrénées aux vastes plaines de Castille, le magnifique relief espagnol se tortille sous les roues de votre vélo et vous offre une expérience humaine, personnelle et culturelle inoubliable. 

Quelle distance ? Quel itinéraire? 

Pour les pèlerins peu habitués à la pratique du vélo, on recommande généralement de se fixer un objectif raisonnable avec un maximum d’une cinquantaine kilomètres par jour. À ce rythme, il est possible d’effectuer en deux semaines un des parcours les plus populaires, la partie espagnole du chemin françaiss, qui part de Roncevaux.  

Mais  vous pouvez parfaitement décider de ne pédaler que sur une section du trajet. Pour obtenir la ‘Compostela’ (certificat attestant que vous avez fait le pèlerinage), il suffit de prouver que vous avez parcouru 200 kilomètres. 

Le Chemin français et le Chemin anglais présentent très peu de difficultés. Le Chemin de la côte ou Chemin du nord ainsi que le Chemin primitif jouissent d’un climat idéal au printemps et en été. Sur la Route de l’Argent, au cœur de l’été, la chaleur est un facteur-clé dont vous devrez tenir compte. 

Comment se repérer? Où loger ? 

Biker at Via de la Plata way in Andalusia Spain to Santiago compostela

S’il convient de planifier soigneusement à l’avance votre randonnée et vos itinéraires vers Compostelle, en fonction de votre forme physique et de votre entraînement, sachez que la plupart des parcours sont très bien balisés et que vous pourrez vous orienter facilement. Sur le chemin français, les villages sont rapprochés et vous trouverez des auberges et autres hébergements adaptés aux besoins spécifiques des pèlerins cyclistes. 

Quel vélo choisir ? 

Un vélo tout-terrain (de préférence semi-rigide) le plus léger possible est un choix logique, pour être à l’aise sur tous les terrains sans gaspiller vos forces. Un vélo de route sera un handicap sur certaines sections et vous obligera à des détours par des routes moins tranquilles pour poursuivre votre chemin. 

Partez avec des pneus en parfait état, une machine parfaitement réglée et des pièces parfaitement graissés. Un vélo que vous avez déjà rodé vaut mieux qu’un vélo neuf : vous serez plus à l’aise avec un équipement que vous connaissez. 

Si vous faites le pèlerinage avec votre propre vélo jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, sachez qu’il existe un service de transport se chargeant de ramener votre monture à votre domicile.

Quels sont les équipements indispensables ? 

Pour le cycliste : un casque de bonne qualité, des vêtements confortables, des chaussures appropriées, un gilet réfléchissant, un imperméable de couleur vive, des gants, des lunettes de soleil et une protection solaire. 

Pour le vélo : un kit de base avec des outils pour les éventuelles pannes et des rustines pour les crevaisons, des clés, de la colle, de la graisse, un cadenas et un antivol. 

Des sacoches installées sur votre vélo valent mieux qu’un sac à dos, qui pèsera à la longue sur vos épaules et entravera votre mobilité. Votre équipement total ne devrait idéalement pas dépasser 15 kilos. Parfois, les pèlerins attèlent une petite remorque au vélo, mais certains passages du Chemin peuvent alors s’avérer compliqués. 

Quelle condition physique? 

Tout dépend du parcours choisi et de sa longueur, mais faire de la bicyclette pendant plusieurs jours est un défi physique auquel il convient d’être préparé. Pour affronter les dénivelés, il faut être entraîné. Pendant les mois qui précèdent votre voyage, réalisez des parcours similaires en termes de dénivelé et de kilométrage. 

Quand partir? 

Les mois les plus favorables sont avril, mai, juin et septembre car le climat est alors plus doux et les pluies moins fréquentes. Juillet et août peuvent être très chauds et vous obligeront à rouler en début de matinée. Entre novembre et février, il est déconseillé de faire le chemin à vélo en raison des pluies. Quelle que soit la saison, consultez les bulletins météo tous les jours. 

Sur les chemins des saveurs et du goût

A la découverte de la cuisine espagnole sur les deux principaux chemins qui mènent à Saint-Jacques

Tout le chemin en Galice sur votre smartphone !

Cette app est votre meilleure amie en route vers Santiago